Qu’en est-il du marché de la chirurgie esthétique ?

En février dernier, un colloque réunissait à Paris 3500 professionnels de la chirurgie esthétique issus de 90 pays, pour une rencontre autour des dernières techniques de pointe en matière de reconstruction mammaire, de traitement des rides, de lifting, de rajeunissement, de chirurgie de la silhouette ou encore de rhinoplastie… Mais qu’en est-il de la chirurgie esthétique en chiffres ? Focus sur un marché florissant.

Une intervention sur cinq est une augmentation mammaire.

Malgré un contexte ambiant plutôt morose, les opérations françaises de chirurgie plastique affichaient en 2012 une hausse de 10%, totalisant un volume de presque 300 000 opérations pratiquées, avec en tête de gondole des interventions de type augmentation mammaire, liposuccion et réduction des paupières tombantes. (Le scandale des implants frauduleux n’ayant pas encore fait de répercussions directes, la pose de prothèses mammaires devrait cependant voir sa progression diminuer dans les prochaines années.)

Intervenir à tout prix ?

Les français semblent ainsi prêts à se donner les moyens de leurs envies esthétiques, dans la mesure où la sécurité sociale ne prend en charge que les opérations de chirurgie réparatrice, et où une intervention telle qu’un traitement antirides coûte quand même près de 500 euros (compter jusqu’à 5000 euros pour une augmentation mammaire).

Passer à l’acte : la marche à suivre.

Côté pratique, il faut savoir qu’avant de se lancer dans une opération de chirurgie esthétique, on conseille de consulter au moins trois des presque mille praticiens français spécialisés en la matière, on encourage à se procurer des devis détaillés, et on juge utile de parler avec d’anciens patients.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *